Quelques accidents marquants

Dans le monde

  • 12 juillet 1978
    Le plus grave accident en Europe est celui de Los Alfaques (Espagne).
    Il fît 216 morts à la suite de l'explosion d'un semi-remorque de propylène (gaz très inflammable), sur une route longeant un camping.
  • Le 4 juin 1989
    À Acha Ufa (ex URSS), une nappe de gaz, ayant pour origine une fuite sur un gazoduc, explosa et provoqua la mort de 192 personnes et l'hospitalisation de 706 autres.
  • le 10 novembre 1979
    L'accident ferroviaire de Mississauga-Toronto (Canada), est un cas d'étude d'un intérêt exceptionnel. Un train de wagons contenant divers produits chimiques dangereux (propane , toluène, styrène , soude caustique , chlore , etc.), dérailla dans la banlieue d'une grande capitale économique. L'accident conduit à une évacuation de longue durée pour plus de 200 000 personnes.
  • 2009
    Dans le nuit du 29 au 30 juin, à Viareggio (Italie), un convoi de 14 wagons-citernes, chargé de GPL (gaz de pétrole liquéfié) déraille dans la gare en plein centre-ville. Un des wagons explose et prend feu. Des immeubles s'écroulent, et le feu se propage à une dizaine d'habitations. Plus de 300 pompiers sont mobilisés. L'accident fait 14 morts et 36 blessés

En France

Le transport routier

  • 1973
    L'un des plus graves accidents routiers TMD en France est celui de Saint-Amand-les-Eaux (dans le Nord) qui fît 9 morts et 45 blessés et au cours duquel 9 véhicules et 13 maisons furent détruits [source : base de données Aria-Barpi]. L'accident fût causé par un semi-remorque de vingt tonnes transportant du propane , qui s'était couché sur le trottoir en voulant doubler un cycliste. Le gaz liquéfié s'écoula en formant un brouillard dans la rue. Ce nuage de propane (état gazeux) trouva une source d'ignition et provoqua l'éclatement et l'éparpillement de la citerne, dans un rayon de 450 mètres.
  • Le 8 septembre 1997 -  L'accident de Port-Sainte-Foy, (Dordogne), est le plus grave recensé depuis que les statistiques existent (la première brochure ayant été publiée en 1973). , la collision d'un camion citerne transportant 31 tonnes de produits pétroliers (fioul, super sans plomb, gazole ), avec un autorail sur un passage à niveau, eut pour bilan 12 morts et 43 blessés. Sans exploser, la citerne s'enflamma et communiqua l'incendie aux wagons de voyageurs, ainsi qu'à une maison.

Le transport ferroviaire

  • 1993 -L'accident TMD par voie ferrée le plus marquant est celui qui a eu lieu à La Voulte (Ardèche). À la suite d'une rupture d'essieu, un convoi de vingt wagons d'essence (20 000 litres par wagon) dérailla : trois citernes renversées s'enflammèrent et explosèrent. L'incendie se propagea aux habitations voisines. L'essence s'infiltra dans les sols et les égouts. Près de 500 personnes, dont six blessés, furent évacuées dans un périmètre de sécurité de 300 mètres. Cinq maisons furent détruites, cinq autres endommagées et des voitures calcinées. Des couvercles de bouches d'égout furent projetés à plusieurs mètres. À 800 mètres du lieu du sinistre, un bâtiment abritant une station de relevage des effluents fut détruit. Des puits agricoles furent pollués et 2,6 ha de terrains contaminés.
  • En 1992, la SNCF a mis en place une Commission de sécurité des marchandises dangereuses (CSMD) qui est chargée de saisir les événements significatifs pour examiner en profondeur leurs origines et définir les mesures de prévention adaptées.

logo